id Haut de page
⇐ Frank Morin

...L'Instant T d'un grand merci à eux.

Photographe.

Contact par courriel @ ou les réseaux fb LI

@ fb LI

En avril #UneFleurParJourPourLesHéros : 🏥 🚑 🏪 🏬 🏭 🚛 🚚 🛠 🧹 📯 🚓 🚃 ...

Dans les grandes villes, les habitants se rassemblent aux fenêtres pour applaudir les personnels de santé. Cela n'aurait pas bien de sens dans ma rue face à la forêt. J'ai décidé de dédier chaque soir sur facebook #UneFleurParJourPourLesHéros aux personnels soignants et à tous ceux qui restent au travail pour faire tourner le pays. Merci à eux.

30 avril : Lilas

Aussi appelé Syringa, comme me l'a appris Éve S..
Héros : Nous pensons toujours à vous.

fleur de Lilas

29 avril : Fraisier des Bois

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, les Savants ont mis les Fraisiers dans la famille des Rosacées; donc des Rosiers, mais aussi des arbres Pommiers, Poiriers, Sorbiers, Pruniers et Merisiers.
En forêt, Cette plante vivace aime la lumière du douce printemps mais pas le soleil brulant de l'été. On la trouve dans les lisières, bords de chemin et clairières. Elle fleurit au printemps, avant que les feuillus ne captent l'essentiel de la lumière du soleil, puis devient plus discrête.

fleur de Fabacée

28 avril : Fabacée

Les Fabacées, autrefois appelées Légumineuses, hébergent des bactéries dans leurs racines. Ces bactéries ont la capacité de capter l'Azote de l'air au profit de la plante. Quand la plante meure, elle enrichie le sol; c'est un engrais naturel que l'Humain utilise pour ses jachères.

fleur de Fabacée

27 avril : Les inconnues en rose

Je crois bien que c'est un Groseillier à fleurs. À confirmer. La floraison fut courte.

fleur de Groseillier

26 avril : Véronique

Les délicates petites fleurs bleue sont encore dans la pelouse.

fleur de Véronique

25 avril : Tulipe

Tentative vers l'abstraction.

fleur de Tulipe

24 avril : le Mahonia-faux-Houx

Nous en avons plusieurs pieds installés tous seuls autour de la maison. Au début, j'était tout heureux d'avoir des Houx. J'ai vite compris qu'il ne s'agissait que de Mahonia-faux-Houx. Cet imposteur est quand même décoratif.

fleur de Mahonia-faux-houx

23 avril : une Brassicacée

Avant, ces fleurs, dont la corolle forme une croix, étaient appellées Crucifères. Maintenant, il faut les appeler Brassicacées. C'est trop compliqué de faire simple ? Les Brassicacées comptent aussi dans leur famille les Moutardes et Colza.

fleur de Brassicacée

22 avril : une Tulipe

Ces nuances de couleurs ont probablement demandé des années de sélection pas naturelle.

fleur de Tulipe

21 avril : L'Abeille dans le Pommier

Notre butineuse Apis mellifera préférée dans un Pommier du Japon. Elle en a plein les bottes, du travail par-dessus la tête, mais elle continue. Comme nos vaillantes Infirmières et Infirmiers. Merci.

fleur de Fabacée

20 avril : Muscari à grappe

On ne sait pas si Muscari neglectum est de la famille des Liliaceae, ou de celle des Hyacinthaceae.

fleur de Fabacée

19 avril : La Fabacée et la Fourmi

Fourmi rousse sur une Fabacée. Il ne faut pas se jeter trop tôt dans le déconfinement.

fleur de Fabacée

18 avril : Narcisse

Selon le poète grecque Ovide, Narcisse est un chasseur originaire de Thespies (cité grecque). Il se révèle être, en grandissant, d'une beauté exceptionnelle mais d'un caractère très fier : il repousse de nombreux prétendants et prétendantes, amoureux de lui, dont la nymphe Écho. Une de ses victimes éconduites en appelle au ciel. Elle est entendue par la déesse Némésis qui l'exauce. Un jour, alors qu'il s'abreuve à une source après une rude journée de chasse, Narcisse voit son reflet dans l'eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Tandis qu'il dépérit, Écho, bien qu'elle n'ait pas pardonné à Narcisse, souffre avec lui ; elle répète, en écho à sa voix : « Hélas ! Hélas ! »
Narcisse finit par mourir de cette passion qu'il ne peut assouvir. Même après sa mort, il cherche à distinguer ses traits dans les eaux du Styx.
À l'endroit où l'on retire son corps, on découvre des fleurs blanches : ce sont les fleurs qui aujourd'hui portent le nom de narcisses. (Wikipédia).

fleur de Narcisse

17 avril : Bugle

D'après moi, c'est Bugle rampant (Ajuga reptans), mais je n'en suis pas certain. Il est de la grande famille des Lamiacées, ça c'est confirmé.
Bugle rampant n'est pas un chef Indien (cf. photo du 4 avril).

fleur de Bugle

16 avril : Cognassier du Japon

ses étamines et pistils bleu-jonquille, et ses pétales bleu-cerise.

fleur de Cognassier

15 avril : Ficaire

La Ficaire fausse-renoncule est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae. La floraison éphémère a lieu entre février et mai, mais avec le réchauffement climatique, elle se décale en janvier. La Ficaire, printanière précoce, devenant une fleur hivernale.

Les amateurs d'humour salace liront le 3ème paragraphe du chapitre "Phytonymie et appellations" de sa page Wikipédia.

La plante pratique la nyctinastie : la fleur s'ouvre le matin et se ferme complètement le soir ; elle fait de même par temps humide ou très nuageux. La nyctinastie a un impact positif sur la croissance et un rôle de protection des organes reproducteurs (contre le froid et l'humidité) mais elle peut, par le processus d'exaptation, jouer aussi un rôle de défense contre les herbivores la nuit, sachant que les principaux consommateurs de ces fleurs, les limaces et les chevreuils, sont surtout actifs de nuit.

fleur de Ficaire

14 avril : Pommier du Japon

Photo d'archive : les fleurs ont gelé cette nuit. Les Abeilles ne sont pas venues aujourd'hui. De grosse boule blanche et rose, l'arbre s'est transformé en grosse boule marron clair. Je ne sais pas s'il fera des pommes cette année. Pour nous elles sont immangeables, mais les oiseaux en profitent au milieu de l'hiver.

fleur de Pommier

13 avril : lundi de Pâques

Pour Pâques, une Pâquerette s'impose.
Son nom vernaculaire de pâquerette ne viendrait pas de sa floraison à Pâques mais de l'ancien français « pasquier » désignant les pâturages, référence aux lieux où elle pousse.

Son nom latin Bellis perennis :

  • du latin bellus (« joli, élégant »), ou
  • du latin bellum (« guerre »), faisant référence au fait qu’elle pousse fréquemment sur les champs de batailles ou à sa capacité à traiter les ecchymoses et les blessures profondes. Selon un mythe romain, Bellis provient d'une Dryade nommée Belides poursuivie par Vertumne (un roi d'Étrurie devenu, pour les Romains, le dieu des jardins et des vergers). Pour échapper aux assiduités de ce dieu, Belides se métamorphosa en pâquerette.
  • le nom est également associé à Belenos, dieu de la mythologie celtique.

L'épithète latin perennis signifie pérenne, de per annos, à « travers les années », sous-entendu : vivant plusieurs années, mais indiquant aussi son aspect rustique. (source : Wikipédia)

fleur de Pâquerette

12 avril : Tulipe

La plupart des Tulipes sont originaires de steppes d'Eurasie, sous climat continental avec des hivers rudes et des étés chauds plus ou moins secs. Dans ces milieux la période de végétation idéale est le printemps, lorsque les températures sont encore assez fraiches et que les sols sont encore humides après le dégel. Dès que la température est positive et que les sols dégèlent, le bulbe produit rapidement une nouvelle plante grâce aux réserves accumulées au printemps précédant, permettant de profiter d'une saison plus précoce par rapport aux autres plantes compétitrices, notamment les graminées, dont le développement est un peu plus tardif.
Puis, après avoir fleuri et produit des graines, les parties aériennes de la plante disparaissent durant l'été, l'automne et l'hiver, le bulbe attendant sagement sous terre le printemps suivant. (Wikipédia).

fleur de Tulipe

11 avril : Primevères

tout douceur et transparence.

fleur de Primevert

10 avril : Fabacée

Exceptionnellement une feuille : Pour toutes celles et ceux en ville, qui n'en peuvent plus de tourner en rond, et aimeraient se mettre au vert, prendre le large en mer sur un fameux trois-mats fin comme un oiseau...
Les Fabacées regroupent les Trèfles, les Haricots, les Genêts, les arbres Robiniers et plein de jolies petites fleurs des champs que je ne sais pas identifier.

feuille de Fabacée

9 avril : Pâquerette

Comme celles et ceux toujours à leur poste de travail, une Pâquerette en ambiance confinement laisse deviner son cœur d'or.

fleur de Paquerette

8 avril : Primevère

La Primevère tend le micro au bourdonnement de la Ruche.

fleur de Primevert

7 avril : Violette

Les zygomatiques travaillent peu en ce moment, alors pour changer une délicate Violette. "Le genre Viola est représenté par des plantes herbacées à fleurs ZYGOMORPHES à 5 pétales.
Zygomorphes = fleurs symétriques selon un plan et non un axe."(Wikipédia) La créativité des jargons de spécialistes !

fleur de Violette

6 avril : Mirabellier

De la famille des pruniers. C’est un fruit répandu spécialement en Lorraine, où elle bénéficie d'une IGP et d'un Label rouge sous le nom de Mirabelle de Lorraine, et dans le nord de l'Alsace (Vosges du Nord et Outre-Forêt), ainsi qu'en Haute-Saône. On en trouve aussi au Québec. Avec environ 15 000 tonnes annuelles, la Lorraine fournit approximativement 80 % de la production mondiale. (source : Wikipédia)

fleur de Mirabellier

5 avril : Merisier

L'année dernière, ses cerises sauvages étaient meilleures que notre variété cultivée.

fleur de Merisier

4 avril : Pâquerette

Avec sa parure de plumes, vous aurez reconnu le grand chef Indien Bellis perennis dans le rôle de la Pâquerette... à moins que ce ne soit l'inverse.

Fleur de pâquerette

3 avril : Pissenlit

Je ne les aime pas trop dans la pelouse, mais quand je me penche un peu dessus, je suis réconcilié. Nous disons une fleur de Pissenlit, mais c'est en fait des dizaines de mini-fleurs réunies dans ce que les botanistes appellent un "capitule".
Wikipédia : "Pissenlit, ou Dent-de-lion, est un nom vernaculaire ambigu en français. On appelle « pissenlit » diverses plantes à tige généralement creuse et dont l'inflorescence est un capitule plat et jaune. 250 à 300 sous-espèces (ou espèces distinctes) ont été décrites en France, 1 200 en Europe et près de 2 000 dans le monde.
Les feuilles sont très riches en vitamine C et β-carotène. Les fleurs et les racines des pissenlits dits « communs » ou « officinaux » sont également consommées."

fleur

3 avril : Véronique

Pour les Véronique au service des autres, à l'hôpital et ailleurs.

fleur

1 avril : Primevère

Aujourd'hui, spéciale dédicace à toutes celles et ceux qui travaillent en pharmacie : la Primevère officinale (Primula veris). Selon Wikipédia : "La Primevère officinale est une plante herbacée vivace de la famille des Primulacées. Selon les régions, elle est parfois appelée la brérelle, le coqueluchon, le coucou, l’herbe à la paralysie, l’herbe de saint Paul, la primerolle, la primevère de printemps ou la printanière et plus rarement la primevère vraie.
Propriétés médicinales : Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux (tisane, vin, huile). Les feuilles sont anti-ecchymotiques. Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, anti-spasmodiques, diurétiques, pectorales et expectorantes. Ses vertus contre les rhumatismes et les spasmes expliquent qu'elle a reçu autrefois le nom d'Herbe de la paralysie."

fleur Home Dossier de mars Dossier de mai Dossier de juin